Some Hygienic Measures for Cooking Chicken

Quelques mesures hygiéniques pour la cuisson du poulet

Vous est-il déjà arrivé de cuisiner un repas de poulet et vous rendre compte qu’il était encore rose en le coupant ? Alors, il vous faudrait le retourner dans le four ou sur le grill, n’est-ce pas ? Eh bien, pas nécessairement.

Comment savoir si le poulet est assez cuit ? Plus de détails plus bas, mais d’abord, quelques explications.

Les risques de manger du poulet « saignant »

Ce n’est un secret pour personne; il est risqué de consommer du poulet qui ne serait pas assez cuit. Mais savez-vous pourquoi exactement ?

D’abord, parce que la volaille, à taux beaucoup plus élevés que d’autres types de viande, possèdent des bactéries susceptibles de causer des problèmes de santé chez l’être humain. Ces bactéries sont, entre autres, la salmonelle, la listéria, la campylobacter, ou la E.Coli, pour ne nommer que celles-là.

Si l’être humain est exposé à ces bactéries, il s’expose également à des risques de maladies, comme la gastroentérite, ou même une hospitalisation, selon la bactérie et la gravité.

Toutefois, ces bactéries sont éliminées lorsque le poulet est cuit proprement. C’est pourquoi il vous faut respecter certaines règles de cuisson et certaines règles hygiéniques. Les voici :

1. Évitez la contamination croisée

On vous le dit souvent dans nos articles sur le blogue du Maillard.co, la contamination croisée est l’un des fléaux du 21e siècle. Évitez-la à tout prix.

*** Selon la définition du MAPAQ, « la contamination croisée se produit, par exemple, lorsque les aliments cuits ou prêts à manger entrent en contact avec un ustensile, une surface de travail ou des mains ayant touché des aliments crus. »

Les bactéries du poulet cru peuvent donc entrer en contact avec des fruits, des légumes ou tout autre aliment.

Si vous sortez la viande de l’emballage et que vous la mettez dans une assiette ou tout autre plat, faites sûr de désinfecter le plat en question et de le laisser quelque peu à l’écart afin d’éviter une contamination croisée.

2. Lavez vos mains, mais pas le poulet

Vous devriez toujours laver vos mains (avec du savon) avant et après avoir manipulé du poulet cru.

Ne lavez pas le poulet en pensant que ça le nettoiera des bactéries. C’est plutôt le contraire, car l’eau du robinet comporte elle aussi des bactéries. Contentez-vous de laver vos mains comme il se doit.

3. Assurez-vous que le poulet soit bon pour la cuisson

Avant de le faire cuire, assurez-vous que le poulet que vous avez en main est bon pour la consommation. Il y a quelques critères;

  • Pue-t-il ? Il ne devrait pas sentir fort, voire pas du tout.
  • Est-il grisâtre ? Décoloré ? Il devrait être rose.
  • Est-il glissant ou visqueux ? Il ne devrait pas glisser facilement des mains.

Comment savoir si votre poulet est assez cuit ?

Venons-en au vif du sujet. Une fois cuit, comment savoir, justement, si le poulet est assez cuit ? Certaines personnes vont penser que si le poulet est encore rose, cela veut dire qu’il n’est pas assez cuit, mais ce serait faux.

À cela on pourrait répondre que pour ne pas prendre de chance, vous devriez faire cuire votre poulet jusqu’à temps qu’il ne soit plus rose. Mais le fin de mot de l’histoire serait que vous devriez utiliser un thermomètre à viande et vous fier à la température interne de la viande. Parce que ce n’est pas parce que la viande est encore rose qu’elle n’est pas prête.

Et prenez la température à plusieurs endroits dans le poulet.

Pour tout savoir sur les températures internes du poulet, consultez notre infographie sur le sujet :

Article - Le Guide Maillard des températures internes des viandes

 

Article précédent Nos meilleures recettes d'entrées Maillard
Article suivant Nos meilleures recettes de pâtes Maillard

Laisser un commentaire

Le commentaire doit être approuvé avant d'être publié

* Champs obligatoires